La qualité sanitaire

La qualité sanitaire des eaux potables est un enjeu fondamental à travers le monde. Elle englobe autant les aspects bactériologiques, que la nécessité d’une maîtrise des sous-produits générés par les traitements ou les réactifs utilisés.

Les réserves disponibles d’eaux naturelles sont constituées des eaux souterraines, des eaux de surface stagnantes ou en écoulement et des eaux de mer. Le choix de l’eau à traiter avant distribution dépend de la quantité d’eau disponible, de sa qualité tenant compte des variations possibles, des coûts d’investissement et de fonctionnement des procédés à mettre en œuvre pour assurer sa potabilisation. Dans certaines régions du monde, la rareté de l’eau douce rend indispensable la mise en œuvre de traitements permettant de minimiser sa consommation.

De la conception de filières de traitement conventionnelles à des filières de traitement plus sophistiquées, intégrant des installations membranaires, nous proposons aux collectivités locales, du village de quelques centaines d’habitants aux agglomérations les plus étendues, des solutions techniques qui répondent aux exigences de qualité sanitaire.

Plusieurs étapes sont généralement nécessaires pour rendre une eau potable et différentes techniques peuvent être mises en oeuvre :

 

  • Les traitements spécifiques pour l’abattement du fer, du manganèse, de l’arsenic ou l’élimination poussée de la matière organique dissoute et des micro-polluants,

 

  • La clarification et la filtration pour éliminer les MES minérales et organiques d’une eau brute ainsi qu’une partie des matières organiques dissoutes,

 

 

 

 

 

 

Imprimer la page